Julia Fischer fait partie des meilleurs violonistes solistes du monde et exprime toute la diversité de son talent non seulement comme violoniste, mais aussi comme pianiste et musicienne de chambre. Née à Munich en 1983 de parents germano-slovaques, son parcours musical commence à l'âge de quatre ans. C'est sa mère, Viera Fischer, qui lui donne son premier cours de piano. Dès l'âge de neuf ans, elle entre à l'Académie de musique et de théâtre de Munich où la réputée Ana Chumachenco est sa professeur de violon. A l'automne 2011, elle prend la suite de cette dernière.

Julia Fischer est régulièrement invitée par les orchestres les plus en vue du monde entier, ainsi qu'aux festivals de musique renommés. En mai 2013, elle fait un début sensationnel auprès de l'Orchestre philharmonique de Vienne sous la direction d'Esa-Pekka Salonen en interprétant en une seule soirée le concerto pour violon de celui-ci, ainsi que le concerto pour violon de Beethoven. Deux ans auparavant, elle avait également été très remarquée lors de ses débuts avec la Philharmonie de Berlin et Sir Simon Rattle dans le cadre du Festival de Pâques de Salzbourg.

En 2011, Julia Fischer fonde son propre quatuor dont font également partie le violoniste Alexander Sitkovetsky, l'altiste Nils Mönkemeyer et le violoncelliste Benjamin Nyffenegger. Dès le premier concert, le public et la presse ne tarissent pas d'éloges. Pendant la saison passée, l'ensemble se produit entre autres au Wigmore Hall de Londres, au festival du Printemps de Prague, au festival de Saint-Denis (région parisienne), ainsi qu'à la Schubertiade de Schwarzenberg. Pour 2015, le programme prévoit pour la première fois une vaste tournée avec des concerts à la Musikverein de Vienne, la Tonhalle de Zürich et le Alte Oper de Francfort. D'autres concerts de musique de chambre permettront d'écouter Julia Fischer en duo avec le violoncelliste Daniel Müller-Schott ou encore Milana Chernyavska, Yulianna Avdeeva et Igor Levit au piano.

La saison 2014/2015 verra également Julia Fischer dans une tournée en Allemagne en novembre avec l'Orchestre national russe de Moscou et Vladimir Jurowski ; en mai, pour une tournée européenne avec l'Orchestre philharmonique de Saint-Pétersbourg et en été, avec l'Orchestre symphonique de la Radio de Stuttgart et Michael Sanderling entre autres au Festival Mecklenburg-Vormpommern, dont elle est une fidèle depuis des années, et au Concertgebouw d'Amsterdam. A Francfort, elle est Artiste en Résidence pour l'organisateur de concerts Pro Arte. Depuis quelques temps, Julia Fischer se consacre particulièrement au compositeur tchèque Bohuslav Martinu dont elle interprétera le concerto pour violon Nr. 2 avec l'Orchestre philharmonique tchèque et David Zinman en mars prochain à Prague.

Mais Julia Fischer est également une excellente pianiste : début 2008, elle a notamment donné un concert dans le Alte Oper de Francfort lors duquel elle a joué le concerto pour piano de Grieg, ainsi qu'un concerto pour violon de Saint-Saëns. Cette interprétation, saluée par la critique, a été enregistrée par Unitel et publiée sur DVD chez Decca. Depuis 2009, Julia Fischer est artiste exclusive chez Decca où, jusqu'à présent, ont été publiés les concertos pour violon de J.S. Bach (Academy of St. Martin in the Fields), les Caprices de Paganini, Poème avec des œuvres de Chausson, Respighi, Suk et Vaughan Williams (Orchestre Philharmonique de Monte Carlo/Yakov Kreizberg) et, en 2013, le concerto pour violon Nr. 1 de Bruch et le concerto pour violon de Dvorák (Orchestre de la Tonhalle Zürich/David Zinman) ; en 2014, un nouveau CD avec des œuvres choisies pour violon et piano de Pablo Sarasate a également été édité.

Les critiques des médias internationaux les plus en vue sont élogieuses et les interprétations de Julia Fischer ont remporté de nombreux prix parmi lesquels le BBC Music Magazine Award, le Choc du Monde de la Musique, le Diapason d'Or de l'Année, le prix ECHO Klassik et le prix de la critique de disques allemande.

Mais l'artiste compte encore bien d'autres récompenses à son palmarès : en 2006, Julia Fischer est entrée dans l'édition CD des violonistes de ce siècle du journal Süddeutsche Zeitung. En 2007, elle obtient le très prestigieux Gramophone Award et est sacrée Artist of the Year puis, en 2009 elle remporte encore le MIDEM Classical Award à Cannes avant de se voir remettre, en 2011, le prix de la culture allemande.

Outre ses activités de professeur, Julia Fischer anime régulièrement des master class durant les vacances musicales au lac Starnberger See. La musicienne participe également à l'initiative „Rhapsody in School".

Julia Fischer joue sur un violon de Giovanni Battista Guadagnini (1742), ainsi que sur un violon Philip Augustin (2011).